Tracer la forme d’un support de production

Pour dessiner votre support de production, tout d’abord, passer en plein écran, c’est plus simple et agréable pour la suite !

Dans un premier temps :
– créez et tracez une zone cultivable,
– puis créez une activité (exemple “Blé”)
– et créez une production dans cette activité (exemple “blé”).

Ensuite, choisissez la zone cultivable pour tracer la forme du support de la production. Par défaut, le fond de la zone cultivable est réutiliser pour représenter votre production.

Pour la retoucher, il faut utiliser l’outil d’édition symbolisé par le crayon (ne cliquez pas sur l’étoile, car celle permet de dessiner une nouvelle zone qui s’ajoute alors à la précédente).

Une fois que vous êtes en mode édition, vous verrez apparaître les points du dessin. Vous pourrez alors soit les déplacer avec votre souris, soit supprimer des points en cliquant dessus.

Cet outil de dessin est brièvement présenté dans le tuto 0 (https://www.youtube.com/watch?v=SL04FexmczA), vers la minute 2’50 dans l’exemple du dessin d’une zone de bâtiment à partir d’un bâtiment (similaire au dessin d’une production à partir de la zone cultivable).

Pour supprimer une parcelle dessinée :

Il faut tout d’abord commencer par aller dans l’activité (Blé ici) puis cliquer sur la production correspondant à la parcelle.
Une fois la production ouverte, vous pouvez la supprimer grâce au bouton “supprimer” en haut à gauche (à condition que rien n’ait été saisi sur cette production).
Ensuite, il faut aller dans la liste des parcelles (toujours dans le module production) pour supprimer la parcelle qui a été créée automatiquement avec la production.

Informations techniques d’Ekylibre sur les dessins de parcelles

Dans les “bonnes pratiques” d’Ekylibre, les parcelles doivent être contenues dans la zone cultivable correspondante (ou égales à celle-ci).

Cependant, pour plus de flexibilité (notamment pour les imports de fichier shp qui ne correspondent pas toujours parfaitement), il n’y a pas e “blocage” sur la géométrie de la parcelle par rapport à celle de la zone cultivable.
En d’autres termes, il doit bien y avoir une cohérence géométrique entre parcelle et zone cultivable, mais aucune contrainte n’a été mise au niveau du dessin.